Réalisation des intérieurs d’un ensemble de bureaux à Howald, Luxembourg

Surface: 550 m²
Coût: N.C
Date de livraison: 2015

Description: 

La distribution des espaces

Les bureaux sont distribués sur la périphérie du plateau le long des fenêtres en bandeau et des lanterneaux qui ramènent de la lumière dans les zones les plus éloignées des fenêtres. Les salles de réunion et les voies de circulation sont au centre du plateau. Les ouvertures des cloisons permettent de bénéficier des vues panoramiques sur la ville depuis les couloirs. Des lanterneaux qui percent la toiture illuminent zénithalement les salles de réunion. De larges biais dans le Faux plafond permet une diffusion optimale de lumière. Un atrium central crée une place sur laquelle s’ouvrent largement les salles de réunion et les circulations.  / L’atrium évite la monotonie des couloirs et crée une place centrale, cœur vivant de l’espace vers lequel convergent les perspectives.

La lumière

La lumière joue un rôle essentiel de jour comme de nuit. L’intégration des sources d’illumination naturelle et artificielle joue un rôle essentiel. Les cloisonnements sont percés par les menuiseries intérieures largement transparentes. Ces ouvertures dialoguent avec les gorges lumineuses qui rythment les faux plafonds sculpturaux et se déploient jusqu’aux lanterneaux. Ainsi la lumière circule sans obstacle entre les zones privées et communes et anime du matin au soir les espaces. Les lanterneaux sont étudiés pour que le jeu contrasté des ombres et de la lumière solaire ne soit pas source d’inconfort. Des scénarios programmés permettent de créer différentes scénographies d’éclairage des parties communes au gré des occasions des heures de la journée.

Les menuiseries intérieures

Les menuiseries intérieures font partie intégrante de la définition de l’espace. Leur dessin joue sur des variations des proportions et des éléments constitutifs pour les distinguer selon leur fonction tout en leur conférant une identité commune. Elles sont traitées dans les moindres détails comme des pièces de mobilier. Les portes des locaux de service sont dissimulées dans des grands panneaux verticaux qui rythment le volume aveugle des services. Des portails amplement vitrés marquent l’entrée de chaque bureau et permettent des ouvertures traversantes vers l’extérieur du bâtiment. Les cloisons des petites salles de réunion disparaissent au profit de boiseries qui masquent portes et châssis pour former un volume massif en bois qui semble paradoxalement porté par la légèreté et la transparence du verre. Le mur rideau de la grande salle réunion sur l’atrium laisse apparaître uniquement sa structure en bois qui semble posée en équilibre dans l’espace

Les matériaux

Le traitement homogène et continu en blanc des cloisons et des faux plafonds en plaques de plâtre lissées allège la masse des volumes dans lequel ressort / se distingue le bois et son veinage qui demeure le principal matériau du projet. Les tonalités discrètes de la moquette s’harmonisent avec la couleur des boiseries tout en rythmant l’espace par la linéarité de son graphisme. Les tissus mélangés des sièges aux teintes turquoises, bleus électriques et greiges offrent des accents chromatiques plus vibrants. D’autres accents plus nettement graphiques ponctuent l’espace grâce au design du mobilier et des luminaires suspendus, au dessin des filtres satinés appliqués sur les cloisons vitrées qui évoquent des nuages abstraits et enfin grâce aux faisceaux lumineux des appliques.

Catégorie : ,
Date : janvier 12 2017